Championnat du monde Parachery 2018

Dans trois jours, le vendredi 8 septembre, l'équipe de France de Para tir à l'arc décollera de Roissy pour rejoindre la Chine et Beijing afin de disputer les championnats du Monde 2018. 

Julie Chupin (Poulies Dames open) et Maxime Guérin (Classiques Hommes open) seront de l'aventure.

Après leur stage de préparation à Chalain, Julie et Maxime reviennent sur cette semaine et la gestion du décalage horaire pour bien aborder cette compétition.

Julie

La semaine à été bénéfique pour moi. Elle a commencé à la suite du Championnat de France à Argenteuil, qui fut pour ma par un peu difficile car c'était un retour à la compétition après un mois sans rien au calendrier. Durant le stage j'ai pu travailler la compétitivité. Ce stage c'est déroulé dans une très bonne ambiance. Cette semaine, je travaille aux heures chinoises. Je porte un accent particulier sur la qualité de mon tir. Pour ma part, je me prépare au décalage horaire en me levant plutôt.

Maxime

Pour moi, ça a été un peu compliqué physiquement du au manque d'entraînement pour préparer un examen. On a tout de même pu travailler convenablement, j'ai pu confirmer le travail effectué sur une compétition, le lendemain du stage et sur les entraînements suivants. Maintenant beaucoup de travail sur la qualité et la concentration sur chaque flèche.

Le décalage horaire n'est pas facile à gérer puisqu'il y a le travail toute la semaine. Pour moi le décalage horaire va commencer samedi en prenant l'avion et en essayant de dormir aux heures chinoises et non aux heures habituelles.

 

Souhaitons leur bonne chance et nous donnerons des nouvelles régulièrement de leur séjour en chine.